Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share

La tortue luth

Tortue luth © Guillaume Feuillet
Tortue luth © Guillaume Feuillet

Nom scientifique : Dermochelys coriacea

Statut de protection : espèce protégée en France

Statut de menace : espèce vulnérable à l'échelle mondiale (Liste rouge mondiale de l'UICN, évaluation 2013)

Description : La Tortue luth est la plus grande des sept espèces actuelles de tortues marines, la plus grande des tortues de manière générale, et le quatrième plus grand reptile après trois crocodiliens.

Elle a la particularité de ne pas avoir une carapace osseuse comme les autres tortues marines. Sa dossière est constituée d’une fine peau recouvrant une épaisse couche de graisse lui donnant ainsi l’aspect du cuir.  C'est la seule représentante contemporaine de sa famille (les Dermochelyidae, tortues à dos cuirassé, connues par diverses espèces fossiles). Il s'agit de la tortue marine disposant du meilleur hydrodynamisme du fait de sa forme et de sa capacité à nager extrêmement vite (des pointes enregistrées à près de 40 km/h). Sa peau est de couleur gris ou bleu foncée avec parfois de nombreuses taches plus claires.  

La tortue luth pèse en moyenne 500 kg pour une longueur d'environ 180 cm.  Certains individus atteindraient un poids d’une tonne pour 3 mètres de longueur. Comme les autres tortues marines, la tortue luth est incapable de se replier à l'intérieur de sa carapace.

Longévité : au moins 50 ans

Reproduction : Les femelles pondent sur des sites fixes pour chaque individu (une femelle utilise toujours le même site de ponte). Les pontes sont au nombre de 2 à 3 en moyenne mais pouvant aller jusqu’à 5 et s’effectuent entre 10 et 15 jours d’intervalle. Chaque ponte est composée de 100 à 200 œufs de 5 cm de diamètre et qui pèsent 40 à 50 grammes chacun.

L’incubation dure 60 à 70 jours. Le parcours entre le nid et l'océan est plein d’obstacles pour les nouveaux-nés, qui mesurent 7 cm à la naissance, puisque les prédateurs sont nombreux à les attendre : oiseaux, crabes, chiens, autres mammifères, poissons, etc.

Habitat : La Tortue luth fréquente tous les océans de la planète. Elle est la seule tortue marine à pouvoir s’aventurer dans les eaux froides du nord et du sud du globe. On note des plongées dépassant les 1300 m de profondeur.

Elle migre en fonction des populations de méduses et autres céphalopodes qui composent la majorité de son régime alimentaire. Elle ne dédaigne pas manger des crustacés, des poissons, des charognes et parfois même des algues. La présence de sacs en plastique dans les mers et océans entraîne une augmentation des mortalités. En effet les tortues confondent les sacs plastiques avec des méduses et cela a pour conséquence l'obstruction des voix digestives.

Son mode de vie est mal connue : elle passerait ses journées en eau profonde et ses nuits plus en surface en remontant respirer en moyenne toutes les heures.

Nidification dans les parcs nationaux :  Guadeloupe

Sa survie est gravement menacée par le braconnage, les filets de pêche, la pollution et l'urbanisation du littoral. Elle figure sur la liste de l'UICN des espèces en voie de disparition et fait l'objet de conventions et de programmes internationaux de protection et de conservation.