Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share

Les dix missions des parcs nationaux de France

© Parc national du Mercantour
© Parc national du Mercantour
Les parcs nationaux français, de part leur caractère exceptionnel, sont responsables de la préservation de leurs territoires. Pour mener à bien cet objectif, ils doivent remplir des missions fondamentales (dites «historiques»). 

Parmi elles, la protection de la biodiversité est essentielle. Ainsi, ils contribuent, dans le cœur, à la bonne gestion et à la conservation des patrimoines, en aire d'adhésion, à la valorisation d'activités compatibles avec le respect de la nature. De même, la connaissance scientifique des patrimoines, la bonne gouvernance visant à assurer un meilleur fonctionnement des institutions et à renforcer les liens avec les acteurs locaux, la contribution des Parcs aux politiques publiques et l’accueil des publics sont des missions importantes des parcs nationaux.   

 

Les 10 missions fondamentales des parcs nationaux :

 

1. Développer la connaissance et le suivi scientifique des patrimoines

Contribution des parcs nationaux de France au développement de la connaissance des patrimoines naturels, culturels et paysagers par :

  • La mise en place d'observatoires, d'inventaires, de suivis, de comptages, de cartographies... 
  • La facilitation de la recherche scientifique et du partage de connaissances entre les acteurs du territoire  (échanges de bases de données, production d'atlas des parcs nationaux, édition de notes de synthèse...).

 

2. Conserver, gérer et si besoin restaurer les patrimoines naturels, culturels et paysagers

Dans le cadre de cette mission le Parc national agit seul, ce sont ses propres actions qui sont mises en avant.

  • Actions de police générale (veille, surveillance, procès-verbaux...) et de police administrative (réglementation des usages dans le cœur).
  • Autres types d'action : lutte contre les espèces exotiques envahissantes (EEE), restauration des forêts sèches (Parc national de La Réunion), réintroduction de certaines espèces (vautours, gypaètes barbus, bouquetins, castors, lamantins...).

 

3. Favoriser les usages contribuant à la préservation des patrimoines et au développement durable

Dans le cadre de cette mission,  le parc national agit en concertation avec les acteurs du territoire en les aidant à rendre leurs actions vertueuses pour l'environnement.

Il travaille avec les acteurs à travers des contrats de partenariats ou des conventions d'application

Le parc national apporte un appui technique, subventionne, accompagne les acteurs afin qu'ils agissent en faveur du développement durable et de la préservation des patrimoines (exemple : gestion des mesures agro-environnementales territorialisées avec les éleveurs...).

Suivi faune dans le Parc national de la Guadeloupe © PNG
Réintroduction du lamantin en Parc national de la Guadeloupe © PNG
Restauration écologique de l'île de Bagaud - inventaire flore © Parc national de Port-Cros

4. Faire du classement en parc national un atout pour le territoire

Cette mission met en avant l'intérêt du classement en parc national pour le territoire.

Les atouts pour le territoire sont nombreux, il peut s'agir du bénéfice de labels internationaux - patrimoine mondial de l'Unesco, réserve Man and Biosphere, liste verte, diplôme européen des espaces protégés, de l'attribution de la marque « Esprit parc national » permettant de promouvoir les produits et les services du territoire, ou plus simplement des aides financières ou techniques apportées par le parc national, pour la culture du géranium sur l'île de La Réunion, par exemple.

 

5. Sensibiliser, animer, éduquer aux enjeux de la préservation des patrimoines de ces territoires

L'établissement public d'un parc national contribue à l'éducation à l'environnement et au développement durable ainsi qu'au respect de la nature. Il participe à des programmes de formation, d'accueil du public, de sensibilisation à l'environnement, de formation des acteurs du territoire. C'est à travers l'ensemble de ces actions qu'une culture de la nature peut émerger.

 

6. Offrir au public un accueil de qualité compatible avec les objectifs de préservation des patrimoines

Afin de pouvoir concilier au mieux découverte des territoires et des patrimoines naturels culturels et paysagers des parcs nationaux et maitrise de l'impact consécutif à une forte fréquentation, un aménagement adapté est nécessaire. 

Ainsi, les établissements publics des parcs nationaux gèrent des sentiers de découverte, la signalétique, les accès pour personnes en situation de handicap, les refuges... Autant d'outils favorisant la cohabitation entre l'homme et la nature au sein des parcs nationaux.

 

7. Faire participer des acteurs locaux à la gouvernance des parcs nationaux

La gouvernance des parcs nationaux s'exerce à différents niveaux :

  • Lors du projet de création du parc national, la concertation avec les acteurs du territoire, les consultations locales et nationales ainsi que l'enquête publique impliquent les acteurs locaux dans la gouvernance des parcs nationaux.
  • Concernant l'administration de l'établissement public d'un parc national, cette gouvernance s'exerce lors de l'élaboration, de la mise en œuvre et de l'évaluation de la charte. Ainsi, le projet de charte lui-même fait l'objet de consultations nationales et locales, en particulier des collectivités territoriales.
  • Une fois approuvée par décret la charte sera soumise à l'adhésion des communes puis mise en œuvre à travers des conventions et contrats entre l'établissement public du parc et les acteurs du territoire.
Sensibilisation des scolaires - Parc national de La Réunion © Bruce Cauvin
Premiers prestataires touristique Esprit parc national dans le Parc national des Cévennes © PNC
Tourisme dans le Parc national des Ecrins © Denis Fiat

8. Contribuer aux politiques régionales de développement durable et de protection des patrimoines

Les établissements publics des parcs nationaux contribuent à l'action des régions au niveau des Schémas Régionaux de Cohérence Ecologique (SRCE) découlant des Trames Vertes et Bleues (TVB) et des Schémas Régionaux Air Climat Energie (SRCAE).

 

9. Contribuer aux politiques nationales de développement durable et de protection des patrimoines

Les parcs nationaux de France, placés sous la tutelle du ministère de l'environnement; , du développement durable et de l'énergie (MEDDE), se doivent de concourir aux politiques nationales de protection de l'environnement et de développement durable telles que la Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB), la Stratégie de création d'aires protégées, les plans nationaux d'espèces... Ils contribuent également aux politiques nationales en faveur des paysages, des patrimoines, ainsi qu'à la mise en œuvre de la trame verte et bleue issue du Grenelle de l'environnement.

 

10. Contribuer aux politiques européennes et internationales de protection des patrimoines

Les établissements publics des parcs nationaux ont vocation à apporter leur contribution à la mise en œuvre des engagements internationaux et européens : Directive Oiseaux, Directive Habitats, Directive cadre sur le milieu marin, Directive cadre européenne sur l'eau, Stratégie européenne pour la biodiversité, Convention de RAMSAR...

Le maintien et le renforcement de liens avec des parcs nationaux étrangers (Parc national du Mercantour et Parco Naturale Alpi Marittime en Italie) et la coopération transfrontalière à travers des organismes internationaux comme le réseau Europarc et l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) permettent également l'accomplissement de cette mission.