Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share

Le singe hurleur roux

Singe hurleur roux © Guillaume Feuillet - PAG
Singe hurleur roux © Guillaume Feuillet - PAG

Nom scientifique : Alouatta macconnelli

Statut de protection : espèce autorisée à la chasse de subsistance mais strictement interdite à la vente

Statut de menace : espèce non menacée (Liste rouge mondiale de l'UICN, évaluation 2008)

Description : Le singe hurleur roux, appelé Baboune en Guyane, est un grand singe dont le poids peut atteindre pour les mâles les plus gros jusqu'à 10 kg.
Son pelage roux, plus ou moins flamboyant en fonction de son âge et de la luminosité, le rend facilement identifiable, de même que sa queue préhensile.. Sa face est noire et il possède une grande barbe rousse qui masque sa gorge. Il constitue l'une des huit espèces de primates rencontrées en forêt amazonienne guyanaise. L'os hyoïde, sous le cou, est creux et hyper développé, en particulier chez les mâles, et sert de caisse de résonance à leurs hurlements caractéristiques

Longévité : 12 ans

Reproduction : La reproduction n'est pas saisonnière puisque mâles et femelles s'accouplent tout au long de l'année. De plus, il s'agit d'une espèce polygame et les mâles aussi bien que les femelles ont des rapports avec plusieurs partenaires. Après la fécondation et une gestation de 20 semaines, la femelle met bas un unique petit. Le petit naît couvert de poils et s'accroche immédiatement à la fourrure de sa mère, pour que celle-ci puisse continuer à suivre le groupe dans ces déplacements. Le jeune grimpe ensuite sur le dos de sa mère et il y restera pendant une bonne année. Âgé d'un an, il est en mesure de suivre par lui-même la bande à laquelle il appartient mais il ne sera sevré que plus tard, vers l'âge de 18 à 24 mois. Les jeunes mâles ayant atteint la maturité sexuelle (vers 3 à 4 ans) sont ensuite chassés par le mâle dominant, et ils devront à leur tour trouver des bandes dont ils pourront être les chefs. Lorsqu'un nouveau mâle prend la place de l'ancien dominant, il est fréquent qu'il tue tous les nouveau-nés, pour provoquer un retour en chaleur des femelles.

Habitat :  Le singe hurleur roux vit principalement dans le nord de l'Amérique du sud et l'Amazonie. L’espèce utilise une large palette d’habitats forestiers allant de la forêt primaire à des espaces légèrement perturbés. Les singes hurleurs consomment essentiellement des feuilles et parfois quelques fruits ou bourgeons. Ce régime alimentaire pauvre en énergie fait qu’ils sont peu actifs. Leur fameux hurlement, qui peut être entendu jusqu'à trois kilomètres de distance, est d’ailleurs un moyen pour eux de s’économiser puisqu’il sert à défendre le territoire à distance en signalant la présence du groupe.

Présence dans les parcs nationaux :  Guyane