Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share

Le petit rhinolophe

Petit rhinolophe - Parc national du Mercantour © Jacques Blanc
Petit rhinolophe - Parc national du Mercantour © Jacques Blanc

Nom scientifique : Rhinolophus hipposideros

Statut : espèce protégée en France, comme toutes les espèces de chauves-souris

Statut de protection : espèce non menacée (Liste rouge des mammifères de France métropolitaine, évaluation 2009)

Description : c'est le plus petit des rhinolophes européens : il mesure entre 3,7 et 4,5 cm pour une envergure de 19 à 25 cm et un poids compris entre 5,6 et 9 g. On le reconnaît à sa fourrure gris-brun sur le dos et gris-blanc au niveau du ventre. Comme tous les rhinolophes, il est caractérisé par la forme en « fer à cheval » de son nez. Son vol habile et rapide lui permet de se nourrir de papillons, de mouches, et autres insectes volants. Il peut parcourir jusqu'à 4 km pour se nourrir.

Longévité : 30 ans

Reproduction : les femelles forment des colonies. Elles donnent naissance à un seul jeune par an.

Habitat : Il affectionne les cavités rocheuses artificielles ou naturelles où il crée son gîte en période d'hibernation (de septembre à avril). Lors de la belle saison, on le retrouve dans les zones de plaine ou de montagne.

Description : c'est le plus petit des rhinolophes européens : il mesure entre 3,7 et 4,5 cm pour une envergure de 19 à 25 cm et un poids compris entre 5,6 et 9 g. On le reconnaît à sa fourrure gris-brun sur le dos et gris-blanc au niveau du ventre. Comme tous les rhinolophes, il est caractérisé par la forme en « fer à cheval » de son nez. Son vol habile et rapide lui permet de se nourrir de papillons, de mouches, et autres insectes volants. Il peut parcourir jusqu'à 4 km pour se nourrir.

Longévité : 30 ans

Reproduction : les femelles forment des colonies. Elles donnent naissance à un seul jeune par an.

Habitat : Il affectionne les cavités rocheuses artificielles ou naturelles où il crée son gîte en période d'hibernation (de septembre à avril). Lors de la belle saison, on le retrouve dans les zones de plaine ou de montagne.

Présence dans les parcs nationaux : Calanques  Cévennes  Ecrins  Mercantour  Port Cros  Pyrénées  Vanoise 

La principale cause du déclin de ce petit chiroptère est la disparition ou la dégradation de son habitat. Par exemple, de nombreuses ruines sont restaurées en maisons secondaires, faisant disparaître des gîtes potentiels.