Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share

La loutre géante d'Amazonie

Loutre géante d'Amazonie © Christian Moulin
Loutre géante d'Amazonie © Christian Moulin

Nom scientifique : Pteronura brasiliensis

Statut de protection : espèce intégralement protégée en Guyane

Statut de menace : espèce en danger de disparition (Liste rouge mondiale de l'UICN, évaluation 2015)

Description : la loutre géante d’Amazonie, également appelée loutre du Brésil, est le plus gros représentant des Mustélidés de Guyane. Elle peut atteindre 1,80 mètres de long (avec la queue) pour un poids de 30 kg. Elle porte un pelage brun foncé très court et luisant. Hormis sa grande taille, un critère permet de la reconnaître facilement : l’animal possède des tâches claires (blanc-crème) réparties depuis la lèvre inférieure jusqu’à la gorge. Les dessins formés par ces tâches sont propres à chaque individu. Le cou de la loutre géante est long. Sa tête, terminée par un museau arrondi est relativement petite par rapport au reste du corps. Elle surmontée de 2 petites oreilles arrondies elles aussi. Les moustaches et les sourcils (vibrisses) sont particulièrement développés.

Longévité : jusqu'à 8 ans à l'état sauvage

Reproduction : Les loutres géantes vivent en groupes familiaux composés de 2 à 8 individus. Chaque année, la femelle donne le jour à plusieurs loutrons (1 à 4), mais généralement, ils ne sont pas plus de 2 à survivre. Les loutrons sont élevés dans un terrier appelé "catiche". Quand une loutre géante atteint la maturité sexuelle, vers 2 ou 3 ans, elle quitte progressivement son groupe et part en quête d'un territoire et d'un conjoint.

Habitat : Bien qu'elle puisse être à l'aise sur la terre ferme, la loutre géante est un mammifère évoluant dans l'eau, comme en témoignent ses pattes palmées. On la retrouve ainsi dans les marais et les rivières des forêts tropicales d'Amérique du sud. Piscivores, les loutres géantes consomment chaque jour une quantité de poissons équivalente à 10% de leur poids. Avec une vue et une morphologie adaptée à la chasse sous-marines, ce sont de redoutables pêcheuses. Lorsqu'elles ne pêchent pas, elles passe le reste de leur temps à marquer leur territoire, jouer et se reposer.

Présence dans les parcs nationaux :  Guyane

Largement chassée au cours du siècle dernier pour sa fourrure, la loutre géante était au bord de l'extinction à l'aube des années 1970. Le chiffre de 20 000 à 40 000 peaux exportées du Brésil dans les années 1960 a été avancé. L'espèce a disparu d'Argentine et d'Uruguay et se raréfie en Equateur, au Pérou, en Bolivie et au Paraguay. Les populations viables ne se trouvent plus que sur la partie amazonienne du Pérou et du Brésil ainsi que sur le Plateau des Guyanes.

Aujourd'hui protégée dans tous les pays d'Amérique du sud, la chasse n'est plus une menace. Mais, des menaces importantes persistent : la destruction de ses habitas, la pêche intensive et la pollution des cours d'eau par l'orpaillage sont aujourd'hui les principales causes de disparition des loutres.

Source du texte