Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share

Le dendrobate à tapirer

Dendrobate à tapirer - Parc amazonien de Guyane © Guillaume Feuillet
Dendrobate à tapirer - Parc amazonien de Guyane © Guillaume Feuillet

Nom scientifique : Dendrobates tinctorius

Statut de protection : espèce partiellement protégée en Guyane (commercialisation interdite), espèce CITES annexe II

Statut de menace : espèce non menacée de disparition (Liste rouge mondiale de l'UICN, évaluation 2010)

Description : le dendrobate à tapirer, aussi nommé dendrobate teint, est l'une des espèces de dendrobates les plus connues. Les mâles mesurent de 40 à 50 mm et les femelles jusqu'à 60 mm.
Les couleurs de sa robe peuvent grandement varier d'une région géographique à l'autre, allant du bleu au jaune plus ou moins maculé de noir. Sa description morphologique ne peut être aisée, car cette espèce présente une trentaine de variantes morphologiques connues. On soupçonne que cette espèce soit en fait composée d'un vaste complexe de plusieurs espèces.
Elle vit au sol mais ne dédaigne pas de grimper aux arbres pour chercher sa nourriture, et même pour déposer un têtard dans un trou d'eau.
Elle est connue, comme la plupart des représentants de cette famille, pour sa toxicité, qui la protège de la plupart des prédateurs. Son poison très toxique est sécrété par des glandes présentes dans sa peau. Loin d'être agressive, cette grenouille n'est dangereuse que si le mucus qui la recouvre entre en contact avec une plaie ou des muqueuses. Élevée en captivité, elle perd sa toxicité. On la soupçonne donc de puiser ses toxines dans son alimentation.
 

Longévité : 4 à 6 ans à l'état sauvage

Reproduction : La femelle pond de 4 à 10 œufs dans des endroits sombres et humides comme un creux dans une racine ou le cœur d'une plante.

Habitat : Cette espèce se rencontre en Guyane, au Suriname, en Guyana et dans le nord du Brésil. Elle vit dans la forêt tropicale humide jusqu'à 600 m d'altitude. C'est une espèce terrestre qui vit sur les rochers et mousses près des cours d'eau. Elle reste la plupart du temps sur le sol, mais peut être trouvée jusqu'à 5 m de haut dans les arbres.

Présence dans les parcs nationaux :  Guyane

Les amérindiens faisait une préparation, le "tapirage", à base d'extraits de Dendrobates qui appliquée aux plumes vertes en cours de pousse de jeunes perroquets amazones les colorait en jaune ou en rouge.