Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
Le 06/12/2016
Evénement
Les coopérations entre espaces naturels protégés, instituts de recherche et universités se sont densifiées ces dernières années. Celles-ci sont en effet essentielles à la prise en compte dans les programmes de recherche des besoins spécifiques des aires protégées en matière de connaissance et d’appui à la gestion. Réciproquement, les espaces naturels protégés offrent aux chercheurs la possibilité de travailler sur des milieux naturels originaux et variés, plus ou moins anthropisés, d’y développer l’interdisciplinarité et l’innovation ou encore de participer à la mise en place de sites de référence fournissant des séries d’observations sur le long terme. La réduction actuelle des moyens dédiés à ces partenariats, d’un côté comme de l’autre, nécessite de poursuivre collectivement le développement de stratégies gagnant - gagnant plus efficientes.

L’Agence française pour la biodiversité (AFB) constituera dans un avenir proche un pivot essentiel de la recherche et développement relative à l’eau, à la mer et à la biodiversité. Elle devra rapidement être en capacité de mobiliser la recherche sur des sujets en rapport direct avec la reconquête de la biodiversité, de rapprocher les acteurs de la recherche des problématiques sociétales et de jouer un rôle d’interface entre le monde de la gestion et celui de la science. L’expérience des espaces naturels protégés et de leurs partenaires en matière de recherche, leurs sites dédiés à l’expérimentation et à la construction de solutions fondées sur la nature ou encore leur contribution à la formulation des questions de recherche, sont des atouts certains pour l’AFB.

Dans ce cadre, Parcs nationaux de France organise à Montpellier SupAgro les 6 et 7 décembre 2016 des rencontres scientifiques intitulées « La recherche dans les espaces naturels protégés : quels enseignements pour l’Agence française pour la biodiversité ? » en partenariat avec l’Agence des aires marines protégées, l’Aten et l’Office national des eaux et des milieux aquatiques, avec le soutien des principales têtes de réseau d’espaces naturels protégés en France.

Ces deux journées approfondiront les grandes étapes du déroulement d’un programme de recherche dans un espace naturel protégé : la formulation des questions de recherche, l’acquisition de connaissances sur le terrain et le transfert des résultats de la recherche. Les exposés insisteront particulièrement sur l’intérêt pour les organismes de recherche d’associer à leur travail, à chacune de ces étapes, les gestionnaires d’espaces naturels protégés , mais aussi les acteurs de ces territoires (agriculteurs, pêcheurs, forestiers, habitants, etc.).

Rencontres scientifiques 2016
Documents utiles