Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share

Inventaires et suivis

Garde du PNP observant une petite mare de la Vallée d'Aspe - Parc national des Pyrénées © F. Lepage / Coeurs de nature / SIPA
Garde du PNP observant une petite mare de la Vallée d'Aspe - Parc national des Pyrénées © F. Lepage / Coeurs de nature / SIPA
Chaque parc national soutient et développe toute initiative ayant pour objet la connaissance et le suivi de ses patrimoines naturel, culturel et paysager. Il assure lui-même des actions de suivi pour atteindre sa mission de protection des espèces, des milieux, des paysages et du patrimoine culturel.

Une mission de connaissance incombant à tous les parcs nationaux

Les services scientifiques et les garde-moniteurs des parcs nationaux sont ainsi chargés de concevoir et de mettre en place, le plus souvent en lien fort avec des partenaires du monde de la recherche ou associatif, divers dispositifs de connaissance sur ces patrimoines: inventaires, suivis, études, etc.

Un suivi a pour objectif de détecter des tendances d'évolution (par exemple, savoir si sur un territoire donné les effectifs d'une espèce animale sont en augmentation ou en régression). Pour cela, la collecte des données est répétée dans le temps, avec une méthodologie identique.

Un inventaire est un recensement le plus exhaustif possible de taxons (d'espèces, de sous-espèces) sur une aire géographique précise, durant un temps limité.

 

Zoom sur l'Inventaire Biologique Généralisé du Parc national du Mercantour

Le plus ambitieux inventaire de la faune et de la flore jamais réalisé en Europe (et le second à l’échelle de la planète) a débuté en juillet 2007 dans le Parc national du Mercantour et le Parco Naturale Alpi Marittime, son voisin italien avec lequel il est jumelé depuis 20 ans.

Un projet qui, dans sa démarche, inclut ouverture sur le monde et démarche à long terme : plus de 300 spécialistes issus de toute l’Europe, travaillant seuls ou en équipe, associés à des naturalistes locaux vont se relayer pendant dix ans afin de recenser l’intégralité des espèces végétales et animales du territoire des deux parcs.

Chilostoma Crombrezi © JM Cevasco - Parc national du Mercantour
Buxbaumie verte © L Martin-Dhermont - Parc national du Mercantour

Initié en 2007 sur 17 sites couvrant une surface totale de 10 km² à la frontière entre les deux parcs, l'inventaire biologique généralisé se poursuit depuis 2009 sur la totalité (coeurs et aires d'adhésion) des deux Parcs, soit 2 450 km² au total.

Ce territoire a été choisi en raison d’une volonté forte des deux Parcs d’acquérir une connaissance de leur patrimoine naturel, de la pauvreté des données pour certains groupes (entomofaune, lichens, mousses…), mais également du fait de sa biodiversité exceptionnelle et reconnue.  

Quelques chiffres :

  • Plus de 10.000 espèces inventoriées, soit quasiment le double de ce qui était connu en 2006 : des espèces nouvelles sont décrites chaque année, y compris en France métropolitaine.
  • Plus de 50 chercheurs (sans compter les 120 mycologues du congrès) répartis dans 23 équipes.
  • 8 nationalités (par ordre décroissant) : France, Allemagne, Italie, Autriche, Espagne, Portugal Grèce, États-Unis.
Quelques exemples d'actions de suivi et d'inventaires dans les parcs nationaux de France :
  • Parc national des Ecrins - Botanique : de l'inventaire au suivi
  • Parc national de Port-Cros - Vidéo sur le suivi d'espèces aquatiques
  • Parc national du Mercantour - Vidéo sur le comptage des chiroptères
  • Parc national de la Vanoise - Vidéo sur le suivi des bouquetins
  • Parc national des Pyrénées - Vidéo sur l'inventaire du desman des Pyrénées

Suivi d'espèces aquatiques

© Parc national de Port-Cros

Suivi des chiroptères (chauves-souris)

© Parc national du Mercantour

Suivi du bouquetin des Alpes

© Parc national de la Vanoise

Inventaire du desman des Pyrénées

© Parc national des Pyrénées

Etat des lieux des opérations de collecte de données à visées scientifiques conduites dans les parcs nationaux

La tête de réseau des parcs nationaux de France a fait réaliser en 2010-2011 un état des lieux des opérations scientifiques conduites par les établissements publics des parcs nationaux : inventaires, comptages, recensements, suivis continus, relevés de données, études et partenariats de recherche avec des laboratoires. Cette étude a été confiée au Centre d’Écologie Fonctionnelle et Évolutive (CEFE/CNRS) de Montpellier qui a construit, avec la tête de réseau des parcs nationaux, une base de données décrivant près de 680 opérations scientifiques et qui a élaboré un outil d'évaluation rapide de ces opérations.