Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share

Agriculture et pastoralisme

Travail de la laine - Parc national du Mercantour © M. Schlaeflin
Travail de la laine - Parc national du Mercantour © M. Schlaeflin
Dans les dix parcs nationaux français, il existe plus de 15 000 exploitations agricoles et pastorales, dont les ¾ dans les parcs ultra-marins.

Les parcs nationaux de montagne en métropole

Dans les parcs nationaux de montagne en métropole, les exploitations d'élevages herbivores sont prépondérantes. Les troupeaux pâturent d'importantes surfaces naturelles, qui sont des milieux à forte richesse biologique et intérêt paysager: alpages et estives d'altitude, parcours d'intersaisons, prairies naturelles fauchées... Les alpages et estives accueillent également en été de nombreux troupeaux transhumants, venant parfois de départements éloignés du sud de la France.

Les parcs nationaux d'outre-mer et de méditerranée

Dans les parcs nationaux d'outre mer et de méditerranée, l'agriculture est principalement tournée vers les cultures de canne à sucre, de fruits (ananas, banane), et de raisin pour le vin. Des associations de cultures sont pratiquées dans les abattis en Guyane ou dans les jardins de case en Guadeloupe, des cultures sont réalisées en forêt ou en agro-forêt (vanille, café) également à la Réunion. Ces pratiques favorisent une forte biodiversité domestique et tirent partie des écosystèmes pour produire.

Torrefaction fêves de cacao - Parc national de la Guadeloupe © Verte Vallée
Panier de fruit du Parc national de Guadeloupe © PNG
Bâton de cacao - Parc national de la Guadeloupe © Verte Vallée

Les différentes facettes de l'agriculture dans les parcs nationaux

Les activités agricoles et pastorales sont les moteurs de la vie rurale, d'une activité économique souvent associée  à une qualité gastronomique qui contribue à l'attractivité spécifique des parcs nationaux.

Les parcs nationaux accompagnent les agricultures qui préservent la biodiversité et les ressources des territoires. Ils mettent en valeur les pratiques, les produits, les cultures  et savoirs-faire agro-écologiques et aident à ajuster, améliorer les autres modes de production.

Les parcs nationaux sont engagés dans la promotion de l'agro-écologie sur leurs territoires, des activités agricoles qui « travaillent » avec la nature et la renouvellent. Ils développent de nombreuses actions de connaissances, d'accompagnement, de communication, d'expérimentations.

Sur l'ensemble des parcs nationaux, 9,3% des exploitations proposent des produits biologiques ou sous signe de qualité (3,5% à l'échelle nationale). 51,2% commercialisent en circuits courts (16,2% à l'échelle nationale).

Prairie fleurie © Parc national de la Vanoise
Brebis - Parc national des Pyrénées © Noémie Courant
Rucher des fées dans le Parc national des Pyrénées © Viviane Luc

Les actions de la tête de réseau des parcs nationaux

La tête de réseau rassemble les informations des situations et actions agricoles des parcs nationaux pour les promouvoir.  A la demande des parcs, elle mobilise les compétences et organise des actions collectives sur des sujets à enjeu : alpages et estives dans les parcs nationaux métropolitains de montagne, agriculture et biodiversité, concours général agricoles des prairies fleuries, où les parcs expérimentent, partagent, diffusent leurs actions avec les partenaires de la recherche et de l'agriculture. PNF puis l'AFB désormais valorisent l'engagement des parcs nationaux en agro-écologie sur leurs territoires.