Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
Le 14/06/2022
Partenariat
Journées d’échanges ABC à Florac-Trois-Rivières © Charline Boulaire – OFB
Journées d’échanges ABC à Florac-Trois-Rivières © Charline Boulaire – OFB
Les 10 et 11 mai 2022, les parcs nationaux des Cévennes et des Pyrénées ont convié les élus de leur territoire à Florac-Trois-Rivières (Lozère). Objectif : échanger sur la dynamique créée par les Atlas de la Biodiversité Communale pour des espaces publics plus accueillants pour la biodiversité.

L’Atlas de la Biodiversité Communale : mieux connaitre les enjeux de son territoire… pour pouvoir mieux y répondre

L’Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) est une démarche qui permet aux communes de découvrir et de s’approprier leur patrimoine naturel.

Sa mise en place d’un répond à 3 objectifs :

  1. mieux connaitre la biodiversité de son territoire à travers l’acquisition de nouvelles connaissances naturalistes ;
  2. mobiliser et sensibiliser l’ensemble des acteurs du territoire à la biodiversité qui les entoure ;
  3. permettre un passage à l’action pour une meilleure prise en compte des enjeux de préservation de la biodiversité dans les politiques publiques.

Un peu plus de 15 communes du territoire du Parc national des Cévennes et près de 25 communes pour le territoire du Parc national des Pyrénées se sont déjà engagées dans la réalisation d'un ABC.

Elles sont lauréates d’un appel à manifestation d'intérêt national qui leur permet de bénéficier d’un financement de l’Office français de la biodiversité (OFB).

Partager les pratiques en faveur de la biodiversité dans les espaces publics

Les communes des deux parcs nationaux sont confrontées à des enjeux communs dont le principal est de préserver une biodiversité riche mais menacée par une forte activité touristique, une perte de connaissances et de savoir-faire locaux, ou encore des difficultés à pérenniser les populations locales sur le territoire.

Appuyées par les équipes des parcs nationaux des Cévennes et de Pyrénées, les communes qui portent un ABC, lancent un certain nombre d’initiatives locales dans leurs espaces publics pour encourager le changement de pratiques, sensibiliser les habitants et les touristes.

La trentaine d’élus présents a échangé pendant deux journées sur ces actions concrètes.

A Pont-de-Montvert (Lozère), la commune a ainsi engagé la plantation d’espèces mellifères adaptées au climat, sur des espaces non fauchés, et de haies sur les espaces publics (terrains sportifs, camping). Au cœur des hameaux et dans le cœur de village, la commune a mis en place un désherbage des espaces publics sur demande des habitants et non plus systématiquement. La commune a également mené des animations de sensibilisation dans le cadre de l’ABC autour des espèces « mal-aimées ».

D’autres initiatives, partagées par la commune de Val-d’Aigoual (Gard), font état de l’exonération de taxe foncière pour les exploitations en Agriculture biologique ou l’appui aux enseignants de la commune pour la mise en place d’une Aire terrestre éducative en bord de rivière.

Devenir un « Territoire engagé pour la Nature »

Enfin les échanges ont permis de partager d’autres actions en dehors des ABC, en lien par exemple avec les milieux forestiers, les cours d’eau ou la pollution lumineuse…des actions qui rappellent l’importance d’engager une réflexion globale à l’échelle du territoire.

Autant de matière pour inviter ces communes à mettre en place un plan d’actions à plus long-terme et peut-être obtenir la reconnaissance de « Territoire engagé pour la Nature ».