Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
Le 22/07/2019
Parc national de la Vanoise
Crédit : Nathalie Tissot – Parc national de la Vanoise
Inauguration du refuge du Plan du Lac, de gauche à droite : R. Zanatta (maire délégué de Val-Cenis Termignon), J. Arnoux (maire de Val-Cenis), E. Aliacar (directrice du Parc national de la Vanoise), R. Hars (présidente du Conseil d'administration du Parc national de la Vanoise). © Nathalie Tissot – Parc national de la Vanoise
Le Parc national de la Vanoise poursuit son objectif de transition vers le 100% d’énergies renouvelables pour tous ses refuges en sites isolés. Le nouveau refuge du Plan du Lac a été inauguré le 2 juillet dernier en présence des représentants du ministère de la Transition écologique et solidaire, de la commune de Val-Cenis et du Parc national de la Vanoise.
 

Le Plan du Lac, un refuge en site isolé

Depuis 2017, le Parc national de la Vanoise met en œuvre une stratégie touristique qui fait des refuges un maillon essentiel de son dispositif d’accueil et de sensibilisation des visiteurs.
Pour ces refuges, le plus souvent en sites isolés d’altitude, le Parc national vise une gestion énergétique optimale et la bonne utilisation des ressources naturelles, dont l’eau, avec une recherche permanente de solutions innovantes.
Situé à 2 385 mètres d’altitude, le refuge du Plan du Lac se trouve en cœur de Parc national sur la commune de Val Cenis. Il est accessible par piste l'été. Cette situation géographique particulière couplée au manque d'eau et de vent n’a pas permis de recourir à l'hydraulique ou à l'éolien.

La solution : un mix énergétique associant panneaux solaires pour la lumière, les appareils électriques et une partie de l'eau chaude à une chaudière à granulés de bois pour le chauffage et le complément d'eau chaude (le gaz pour les appareils de cuisine et un groupe électrogène de secours complètent le dispositif).

L’opération a bénéficié du soutien du ministère de la Transition écologique et solidaire, du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, du Fonds national d'aménagement et de développement du territoire, du Conseil départemental de la Savoie et de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse.
 

Dans le cadre d’un projet global porté par le Parc national

Après la mise en autonomie énergétique du refuge du col du Palet avec une pile à hydrogène, cette 2ème inauguration ouvre aussi la voie au démantèlement de la ligne électrique d'Entre-deux-Eaux, en partenariat avec Enedis et EDF.
Ce projet permettra à terme de soutenir les objectifs de reconquête de la biodiversité et des paysages : il effacera un point noir paysager en plein cœur du Parc national et supprimera également un danger pour la faune avicole, particulièrement pour les gypaètes barbus nichant à nouveau sur le site.

A l’occasion de l’inauguration du refuge du Plan du Lac, le projet de grande Porte de Parc, piloté avec la commune de Val-Cenis, a été présenté au public. Il s’agit de requalifier le site d'accueil très fréquenté de Bellecombe avec :

  • des services d’accueil adaptés (toilettes sèches, recharge de vélo électrique, etc.) ;
  • des outils d’interprétation et de contemplation intégrés au paysage et favorisant l’expérience de la nature, l’approche de la biodiversité et le lien avec les habitants du territoire.

 

Pour aller plus loin :

Le programme de rénovation des refuges du Parc national de la Vanoise

Depuis 3 ans, le Parc national conduit un programme ambitieux de rénovation de ses refuges pour :

  • Rendre autonome énergétiquement ces sites grâce à un procédé mixant plusieurs ressources énergétiques ;
  • Innover en définissant et en mettant en œuvre dans les sites isolés un processus mixant plusieurs sources énergétiques ;
  • Réduire la consommation d’eau et permettre un accueil hivernal avec l’installation de toilettes sèches ;
  • Améliorer les conditions d’accueil et le confort des usagers des refuges.

A noter : le nouveau refuge Felix-Faure au col de la Vanoise, inauguré le 13 juillet, bénéficie désormais de la marque Esprit parc national – Vanoise !