Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
Le 07/12/2020
Parc national de la Guadeloupe
Valérie Séné © Maïtena Jean / Parc national de la Guadeloupe
Valérie Séné © Maïtena Jean / Parc national de la Guadeloupe
Nommée en début de mois d'octobre 2020 à la direction du Parc national de la Guadeloupe, Valérie Séné a pris ses fonctions le 1er décembre. Son prédécesseur, Maurice Anselme, a participé à son dernier conseil d'administration (CA) le 29 octobre.

Bilan positif pour Maurice Anselme

Au terme de 7 années à la direction du Parc national, Maurice Anselme, qui s'apprête à faire valoir son droit à la retraite, a présenté son bilan.

Parmi les points positifs de son mandat : la récente adhésion à la charte du Parc national des communes de Trois-Rivières et Bouillante. Un geste d’engagement fort de ces deux communes vers un développement plus durable de leur territoire.

L'aire d’adhésion du Parc national est désormais constituée de 18 communes, sur une aire optimale d'adhésion (AOA) de 21 communes, rassemblant 226 094 habitants (soit 9 000 de plus). Prochainement Basse-Terre et Baie-Mahault devraient suivre, ce qui réjouit Maurice Anselme :

« Plus que jamais le Parc national a eu un discours partagé et devient le pays du mieux vivre ensemble ! »

Le Parc national de la Guadeloupe, acteur de la relance économique post-Covid

Autre point abordé dans ce dernier CA de Maurice Anselme : le plan d'accompagnement post-COVID-19. Le Parc national fait état de conventions de partenariats, signées par 12 des 14 centres communaux d'actions sociales (CCAS) de son aire d'adhésion, synonymes d'appui financier.

Cela se traduit notamment par la distribution aux habitants les plus défavorisés de paniers de prestations et de produits marqués Esprit parc national : fruits, légumes, produits agricoles transformés et artisanaux. Des sorties et nuitées en gîte sont également proposés, afin de découvrir le territoire et de sensibiliser les habitants à la protection de la nature et aux bonnes pratiques en terme de développement durable.

Par ailleurs, 11 communes ont mobilisé le fonds de solidarité, pour développer des projets d’actions pédagogiques, de soutien scolaire et d’entretien d’espaces publics.

Passation de pouvoir

Maurice Anselme passe donc le flambeau à Valérie Séné, qui a pris officiellement ses fonctions le 1er décembre. Valérie Séné a précédemment occupé le poste de présidente par intérim du directoire du Grand Port Maritime de la Guadeloupe, en remplacement d’Yves Salaün.

Convaincue que le Parc national de la Guadeloupe est un outil de développement de la Guadeloupe, son action s’inscrit dans la poursuite de l’application de la Charte et son déploiement sur le territoire, à travers de quatre objectifs :

  • Faire du Parc national un atout pour le territoire ;
  • Permettre l’appropriation des questions patrimoniales par la population locale ;
  • Préserver les patrimoines naturels, culturels et paysagers ;
  • Favoriser un développement endogène respectueux de l'environnement et des hommes.

 

Pour aller plus loin : www.guadeloupe-parcnational.fr

Le Parc national de la Guadeloupe : un territoire à la biodiversité exceptionnelle

Avec un cœur marin de 3 300 hectares et un cœur terrestre de 18 800 hectares au cœur des Petites-Antilles, le Parc national de la Guadeloupe offre une biodiversité exceptionnelle :

  • Zones humides : autour de la baie de Grand-Cul-de-Sac-Marin les côtes présentent plusieurs formations littorales humides essentielles au maintien des équilibres ;
  • Flore : la forêt tropicale de Basse-Terre est l’une des mieux préservées de la région ;
  • Faune : les îlets et la barrière récifale de l’archipel abritent une faune corallienne d’un grand intérêt écologique ;
  • Patrimoine culturel : la richesse culturelle façonnée par de nombreuses migrations confère au Parc national son caractère si particulier.