Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
Le 15/12/2021
Parc national de forêts
Monsieur Joseph Zimet, Préfet de la Haute-Marne, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Bérangère Abba, secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, Nicolas Schmit, président du Parc national, Philippe Puydarrieux, directeur du Parc national et les équipes du Parc national le 6 décembre 2021 © DR Parc national de forêts
Monsieur Joseph Zimet, Préfet de la Haute-Marne, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Bérangère Abba, secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, Nicolas Schmit, président du Parc national, Philippe Puydarrieux, directeur du Parc national et les équipes du Parc national le 6 décembre 2021 © DR Parc national de forêts
Suite à la visite de Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et de Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la Biodiversité, la 4ème réserve intégrale française est créée en forêt domaniale d’Arc-Châteauvillain sur le territoire du Parc national de forêts, en date du 10 décembre 2021.

Une réserve intégrale pour observer la libre évolution de la forêt

Une réserve intégrale est une zone de protection très stricte et en libre évolution au sein d'un parc national.

Toute activité ou présence humaine est y normalement proscrite. Seuls les scientifiques sont autorisés à y pénétrer afin de mesurer l'évolution du milieu naturel qui n’est plus perturbé par les activités de l’homme.

La Réserve intégrale d’Arc-Châteauvillain au Parc national de forêts permettra l’observation scientifique de la forêt en libre évolution – l’exploitation sylvicole y a été arrêtée dès 2019 – et sur le long terme des changements globaux liés notamment à l’évolution du climat.

Elle fera l’objet de quelques aménagements particuliers sur :

  • la régulation du grand gibier : de nombreux échanges ont eu lieu avec le monde agricole, les chasseurs et les acteurs du territoire, notamment au sein du conseil scientifique du Parc national. Ils ont amené à maintenir la possibilité de réguler ponctuellement le grand gibier au sein de la Réserve intégrale.
  • la randonnée : compte-tenu de la surface importante de la Réserve intégrale, des cheminements ouverts au public sont conservés, uniquement pour les balades pédestres.

La Réserve intégrale d’Arc-Châteuvillain constituera un espace de référence à l’échelle européenne et internationale qui sera géré en collaboration étroite avec l’Office National des Forêts, dans le cadre de missions mutualisées sur la surveillance, la connaissance et l’accueil du public.

Arc-Châteauvillain : plus de 3000 hectares de forêt préservés

Après la création de la Réserve intégrale du Lauvitel au Parc national des Ecrins en 1995, celle de la Réserve intégrale de Bagaud au Parc national de Port-Cros en 2007 et celle de Grande Roche au Parc national du Mercantour en 2021 également, les parcs nationaux de France accueillent la 4ème réserve intégrale française.

Premier parc national français dédié aux forêts feuillues de plaine, avec une zone cœur couvrant plus de 56 000 hectares et constituée à 95% de forêts, le Parc national de forêts était un territoire de choix pour créer une nouvelle réserve intégrale.

Le périmètre retenu se situe en Haute-Marne, sur les communes d’Arc-en-Barrois, de Châteauvillain, de Cour L’Evêque et Richebourg, au sein de la forêt domaniale d’Arc-Châteauvillain.

D’une superficie de 3087 hectares et composée principalement de chênes, de charmes et de hêtres, la Réserve intégrale d’Arc-Châteauvillain participe à l’objectif de 10 % du territoire sous protection forte inscrit dans la stratégie nationale des aires protégées.

Le Parc national de forêts

Les forêts, majoritairement feuillues, du parc national français, sont représentatives des plateaux calcaires du quart nord-est de la France. Elles comptent jusqu’à plus de 15 essences d’arbres par hectare, le hêtre étant la plus courante.

Du fait de leur ancienneté et d’un boisement quasi-continu, ces forêts abritent de nombreux milieux naturels : marais tufeux, pelouses sèches, prairies. Si les populations de cerfs, chevreuils et sangliers sont très abondantes, on rencontre également des espèces remarquables comme le chat forestier ou la cigogne noire.

L’eau est très présente avec 694 km de cours d’eau, de nombreuses sources et zones humides.

Témoin privilégié des liens étroits entre l’Homme et la nature depuis le Néolithique, la forêt recèle et protège de nombreux vestiges archéologiques et conserve l’empreinte du travail des moines au Moyen Âge, de l’exploitation agricole, forestière, hydraulique ou métallurgique à différentes époques.