Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
Le 29/07/2022
Parc national de la Guadeloupe
Affiche « Opérations Koudmen » 2022 © DR Parc national de la Guadeloupe
Affiche « Opérations Koudmen » 2022 © DR Parc national de la Guadeloupe
Dans le cadre de la 16e édition du programme Nature & Culture en découverte, le Parc national de la Guadeloupe innove et organise du 26 juillet au 10 août 2022 les « Opérations Koudmen » ou « coups de main ». Une série de chantiers participatifs ouverts à tous pour préserver et nettoyer la nature.

Préserver les patrimoines naturels et culturels de la Guadeloupe

Avec le soutien du plan France Relance, le Parc national innove en proposant des « Opérations Koudmen » organisées en association avec les communes des Abymes, Pointe Noire, Trois-Rivières, Port-Louis et Goyave et leurs communautés d’agglomération respectives.

Ce sont des actions participatives permettant au public d’embellir un quartier ou de participer à la préservation d’un paysage emblématique.

Les sites ont été choisis avec le concours des villes concernées. Par ces actions, le Parc national met en œuvre sa charte de territoire.

« Le Parc national de la Guadeloupe se donne comme mission de sensibiliser autour de la biodiversité, de sensibiliser autour de notre patrimoine naturel. Le patrimoine culturel fait également partie de nos missions… nous sommes ravis que les communes aient adhéré sur cette « opération koudmen » et on espère que la population répondra présente » commente Silvia Phibel Puissant, chargée de mission appui au service Communication, Accueil et Pédagogie du Parc national de la Guadeloupe, pour Radio Guadeloupe La 1ère.

5 rendez-vous participatifs sur le territoire du Parc national

Le 26 juillet, dernier à l’occasion de la journée internationale de la mangrove, deux ateliers de plantation de mangles-médailles dans la forêt marécageuse de Golconde ont eu lieu sur la commune des Abymes. La forêt marécageuse de Guadeloupe est aujourd’hui l’une des plus vastes des Petites Antilles et joue un rôle incontournable de protection du littoral et d'abri pour la biodiversité. Un projet de replantation de la forêt de Golconde est en cours pour répondre à sa disparition due aux activités agricoles, à la pollution, à la chasse et aux espèces exotiques envahissantes qui freinent la colonisation naturelle de la forêt.

Le 27 juillet, une opération de nettoyage et « Bokantaj » était organisée sur la place de la Verdure à Pointe-Noire. Avec la participation d’associations de réinsertion, les volontaires du jour ont dégagé les abords d’une ancienne distillerie pour mettre en valeur le patrimoine culturel de la commune. L’édifice sera désormais visible des nombreux randonneurs qui empruntent le sentier de randonnée à proximité.

3 autres rendez-vous sont également prévus dans les prochains jours :

  • le 30 juillet, une opération nettoyage de la zone d’activité commerciale de Rodrigue à Port-Louis, en partenariat avec la communauté d’agglomération du Nord Grande-Terre ;
  • le 30 juillet, une opération nettoyage sur le site de Petite montagne à Trois-Rivières, en partenariat avec la communauté d’agglomération du Sud Basse-Terre ;
  • le 10 août, une opération nettoyage et de plantation devant la résidence Rose Marthe Toto et à la cité Caraïbes à Goyave, en partenariat avec la communauté d’agglomération du Nord Basse-Terre.

Le Parc national de la Guadeloupe, l’île aux belles eaux

La Guadeloupe, baptisée « l’île aux belles eaux » par les populations précolombiennes, est baignée par l’océan Atlantique à l’est et la mer des Caraïbes à l’ouest. Premier parc national des Outre-mers, le Parc national de la Guadeloupe y assure la préservation d’écosystèmes extrêmement diversifiés, qui s’étendent des fonds marins de la Côte-sous-le-Vent et du Grand Cul-de-Sac Marin au sommet du volcan de la Soufrière.

Ces écosystèmes offrent une richesse biologique exceptionnelle dont l’endémisme est amplifié par l’insularité. Côté mer, les îlets et la barrière récifale autour du Grand Cul-de-Sac Marin abritent une faune corallienne d’un grand intérêt écologique les franges côtières de cette baie présentent plusieurs formations littorales humides, essentielles au maintien des équilibres naturels. Coté terre, la forêt tropicale de la Basse-Terre est l’une des mieux conservées des Petites-Antilles.

Véritable château d’eau, sa protection est primordiale pour le maintien de la qualité de vie des habitants. Réserve de biosphère depuis 1994, le Parc national de la Guadeloupe contribue à préserver le rapport privilégié entre la nature et les Guadeloupéens qui la peuplent.

Pour en savoir plus