Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
Le 28/06/2019
Parc national des Ecrins
Les Hières sous la Meije dans le vallon de Valfroide / P. Saulay – Parc national des Ecrins
© Les Hières sous la Meije dans le vallon de Valfroide / P. Saulay – Parc national des Ecrins
A l’occasion du Congrès français de la nature qui s’est tenu le 12 juin 2019 à Marseille, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a annoncé l’inscription du Parc national des Ecrins sur la Liste verte des aires protégées.

Un label international pour la préservation de la nature

Cette liste, un label volontaire développé par l’UICN depuis 2014, a pour objectif de récompenser l’excellence de la gestion et de la gouvernance des aires protégées. Elle permet aussi d'identifier et d'accompagner les aires protégées équitables et efficaces qui offrent aux populations et à la nature des résultats durables de conservation, par un travail important sur des sujets tels que l’éco-tourisme ou l’agro-écologie.
Les 17 critères essentiels pour être inscrit sur cette liste relèvent de la bonne gouvernance, de la planification, de l’efficacité de la gestion et des réussites obtenues.

Parmi les 14 sites naturels français

Cette inscription du Parc national des Ecrins lui permet de figurer désormais parmi les 14 sites naturels français classés par l’UICN. A ce titre la France est aujourd’hui le pays qui abrite le plus de sites de cette liste.
Le Parc national des Ecrins y rejoint le Parc national des Pyrénées et le Parc national de la Guadeloupe, et conforte les efforts engagés par le réseau des parcs nationaux de France.
Il complète par ailleurs la diversité des milieux naturels représentés sur la liste française en proposant un écosystème de haute montagne dont la diversité végétale naît des grands écarts d’altitude et de de la conjugaison des influences climatiques des Alpes et de la Méditerranée.

Et une reconnaissance internationale

L’inscription constitue une reconnaissance internationale de la qualité de la gestion et de la gouvernance du Parc national, notamment dans le cadre de l’élaboration et de la mise en œuvre de sa charte.
Le classement permet aussi de fédérer, au niveau international, une communauté d’experts soucieux d’améliorer les performances de l’ensemble des aires protégées
A travers le monde seulement 46 sites sont labellisés à ce jour, notamment en Italie, Espagne, Australie, Chine, Corée du Sud, Kenya, Égypte, Jordanie, Liban, Mexique, Pérou, Colombie et aux Emirats arabes unis.
Environ 250 sites se sont engagés à atteindre le niveau des standards de la Liste verte dans les prochaines années.

> Pour aller plus loin

L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN)

Fondée en 1948 en France, l’UICN est la principale organisation non gouvernementale mondiale consacrée à la conservation de la nature. Sa mission est d'influencer, d'encourager et d'assister les sociétés du monde entier, dans la conservation de l'intégrité et de la biodiversité de la nature, ainsi que de s'assurer que l'utilisation des ressources naturelles est faite de façon équitable et durable.
Le Comité français de l’UICN regroupe actuellement 2 ministères, 8 organismes publics, 42 organisations non-gouvernementales, ainsi qu’un réseau d’environ 250 experts rassemblés au sein de commissions thématiques et de groupes de travail.

> Pour en savoir plus

Le Congrès français de la nature 2019

La France accueillera en juin 2020 à Marseille le Congrès mondial de la nature de l’UICN. Le Comité français de l’UICN joue un rôle actif dans la préparation de cet événement international en coordonnant la contribution des membres et experts français.
Pour préparer cette échéance d’envergure, le Congrès français de la nature qui s’est tenu le 12 juin 2019, a permis de débattre de 28 recommandations qui présentent des propositions concrètes sur plusieurs grands enjeux de la préservation de la nature à l’échelle mondiale, et de poursuivre la mobilisation sur la biodiversité d’ici juin 2020.
Pas moins de 300 participants étaient présents, notamment les organismes membres et experts du Comité français de l’UICN, les collectivités et entreprises partenaires, les représentants du gouvernement français et du Secrétariat international de l’UICN sans oublier les acteurs locaux, départementaux et régionaux.

> Pour en savoir plus