Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
Le 16/05/2022
Parc national des Cévennes
Animation à l’occasion du lâcher des gypaètes © Olivier Prohin – Parc national des Cévennes
Animation à l’occasion du lâcher des gypaètes © Olivier Prohin – Parc national des Cévennes
Baptisés « Roc » et « Rei del Causse », deux jeunes gypaètes barbus, ont été libérés ce lundi 9 mai au Parc national des Cévennes à Frépesel sur le causse Méjean. Un 10ème lâcher rendu possible sur le territoire des Grandes Causses dans le cadre du projet européen de réintroduction Life Gypconnect.

Deux jeunes gypaètes barbus mâles âgés d’environ 90 jours

Les équipes du Parc national des Cévennes, la Ligue de Protection des Oiseaux et le Parc naturel régional des Grands Causses ont travaillé plusieurs mois en amont du lâcher pour trouver le lieu idéal du lâcher, l’aménager et préparer les oiseaux : tranquillité et protection du site, poste d’observation à une centaine de mètre du nid, protection contre les prédateurs sauvages, panneaux de sensibilisation pour les randonneurs et même enfouissement d’une ligne électrique !

Le 9 mai 2022 au camping à Meyrueis (Lozère), les deux gypaètes originaires du zoo d’Ostrava en République Tchèque et du centre d’élevage d’Asters en Haute-Savoie, ont été accueillis par les partenaires et les écoliers de Sainte-Enimie et de Lanuéjols (Lozère) très impliqués dans le projet. Après avoir présenté leurs travaux sur les gypaètes, les écoliers ont dévoilé les noms de baptême choisis : « Roc » et « Rei del Causse ».

Les deux gypaètes ont ensuite entamé rapidement un dernier voyage en voiture pour rejoindre leur « vire », ce renfoncement rocheux sur une zone en pente au milieu des falaises verticales. Leur nouveau « nid douillet », à Frépesel sur le causse Méjean.

Les premières observations de leur enclos à distance montrent qu'ils ont déjà bien pris leurs aises dans leur nouvel espace de vie. Ils n’y seront désormais plus dérangés et pourront profiter du panorama avant de prendre leur envol d'ici un mois.

Programme européen de réintroduction Life Gypconnect

Lancé en 2012 dans le cadre d'un partenariat entre la LPO, le Parc national des Cévennes et le Parc naturel régional des Grands Causses, l’objectif du programme européen de réintroduction Life Gypconnect est de reconstituer une population d’oiseaux qui avait disparue du sud du Massif central.

Le projet doit permettre sur le long terme de renforcer les populations existantes dans les Alpes et les Pyrénées et de les maintenir en permettant des échanges – brassage génétique – entre les populations.

Depuis son démarrage, ce sont ainsi 32 jeunes gypaètes qui ont été libérés dans les Grands Causses alternativement dans les falaises de la Jonte en Lozère ou dans la vallée du Trévezel en Aveyron.

Le Gypaète barbu

Le Gypaète barbu est un grand vautour qui doit son nom à la touffe de plume qu’il porte à la base de son bec, les vibrisses.

En plus d’être magnifique, il est surtout immense : il s’agit du plus grand oiseau d’Europe, avec une envergure comprise entre 2,70 et 2,90 mètres en moyenne !

Très important dans la chaîne alimentaire, il est le dernier maillon du processus d’équarrissage.

Il ne se nourrit non pas de la chair d’animaux morts, mais bel et bien de leurs os.