Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
Poste basé à 
Parc national des Calanques, 141 avenue du Prado, 13008 Marseille.
Premier Parc national péri-urbain d’Europe, le Parc National des Calanques, hot spot de biodiversité méditerranéenne, a été créé en 2012 pour assurer la protection des patrimoines exceptionnels qu’il abrite sur un territoire de 8500 ha à terre et 43500 ha en mer, connaissant une fréquentation très importante (plus de 2 millions de visites par an). En tant qu’animateur du territoire, l’établissement du Parc national initie plusieurs réflexions structurantes pour accompagner et guider la gestion du site : - Stratégie d’accueil du public, - Schéma d’accès du public au territoire du Parc, - Schéma de cohérence des sports et loisirs de pleine nature, - Schéma de mouillage, - Schéma d’interprétation, - Charte architecturale et paysagère… Chacun de ces documents cadres est porté par une réflexion à l’échelle du territoire, piloté par l’un des pôles thématiques de l’établissement et co-construite avec les acteurs locaux. Le territoire du Parc accueille par ailleurs depuis le 1er juillet 2017 et pour 5 ans, un programme européen de gestion intégrée des habitats littoraux remarquables (LIFE Habitats Calanques). L’un des objets de ce programme est de restaurer les continuités écologiques des habitats fragmentés, notamment par les diverses formes de fréquentation, en réalisant des aménagements sur les sentiers. Concrètement il s’agit ici de développer une proposition de cheminements permettant de répondre aux besoins de circulation des usagers tout en limitant leur divagation dans les espaces naturels à préserver.

Zoom sur un territoire pilote - la Pointe sud de Marseille

La Pointe sud de Marseille, reconnue hot spot du Parc, située entre le Mont Rose (qui marque formellement l’entrée dans le cœur de Parc) et Callelongue (qui marque la fin de la ville), concentre de nombreux enjeux à l’interface entre ville et nature :

- Paysagers : des ouvertures paysagères spectaculaires sur les reliefs de Marseilleveyre, la baie et les îles de Marseille

- Urbains : la présence de plusieurs noyaux villageois enclavés dans le cœur du Parc national - De mobilité : une des principales porte d’entrée aux espaces naturels du Parc national, posant des difficultés de congestion routière et de stationnement anarchique, absence de sentier du littoral

- Naturalistes : une flore littorale endémique à haut enjeu de conservation, faisant l’objet du programme européen LIFE Habitats Calanques

- Sanitaires : une persistance de pollutions importantes liées aux anciennes activités industrielles

- Sociaux : une multiplicité d’usages urbains et de pleine nature à terre et en mer

- Culturels : un patrimoine historique dense (militaire et industriel)…

En cela, ce site offre un concentré des principaux ingrédients qui font l’identité, la richesse et la complexité de ce Parc national aux portes d’une des plus grandes métropoles françaises. Il constitue un site de choix pour appréhender à l’échelle d’un territoire relativement délimité l’ensemble des problématiques traitées dans chacun des schémas et projets structurants thématiques portés par le Parc et ses partenaires.

Objectifs du stage :

L’objectif du stage sera de développer et de mettre en œuvre une méthodologie de travail permettant d’appréhender de manière globale le site de la Pointe sud, et de bâtir un schéma structurant intégrant l’ensemble des réflexions thématiques conduites par les équipes du Parc sur ce territoire. Trait d’union entre tous les schémas et réflexions en cours sur la Pointe sud, le travail devra aboutir à la proposition d’un schéma de sentiers permettant d’intégrer l’ensemble des enjeux terrestres et maritimes.

Pour ce faire, le stagiaire devra :

1°) Conduire un diagnostic territorial intégrant de manière synthétique l’ensemble des données disponibles (enquêtes quantitatives et qualitatives sur la fréquentation 2017, données sur les patrimoines, inventaire des projets…) ;

2°) Identifier les points d’interactions et de conflits éventuels entre les différents schémas et projets en cours de définition ;

3°) Participer à la dynamique d’échange entre les équipes du Parc et les acteurs (locaux, usagers habitants, gestionnaires, …) en vue de dégager des trajectoires souhaitées et un cap partagé qui pourraient émerger au cours de forum ;

4°) Proposer des premières orientations de gestion du site de la Pointe sud sous forme d’un schéma de sentiers et d’accueil répondant à la volonté de l’Etablissement de développer des cheminements support d’une découverte apaisée et sécurisée des richesses du territoire et de préservation des habitats naturels les plus fragiles.

Structure d’accueil : Parc national des Calanques, 141 avenue du Prado, 13008 Marseille.

Positionnement :

Le stage sera encadré par un des responsable des pôles « aménagement » ou « usages » positionné au niveau du siège. Un comité de pilotage du stage sera constitué, associant l’ensemble des pôles thématiques du Parc ainsi que le chef de secteur Littoral Ouest et archipel, territorialement compétent.

Profil recherché :

Niveau Master 2 en Aménagement du territoire, urbanisme, paysage, géographie

Réel intérêt pour l’aménagement durable du territoire

Autonomie (contacts d’experts, d’usagers, de gestionnaires, force de propositions, gestion du temps…)

Capacité d’analyse, de synthèse et de restitution

Compétence en médiation

Maitrise du SIG, infographie

Goût pour le travail de terrain

Rigueur et d’organisation

Durée du stage : Mars à août 2018 (ajustable en fonction du calendrier de la formation de l’étudiant).

Conditions : gratification, véhicule, poste informatique, bureautique.

Pour postuler : Envoyer CV et lettre de motivation avant le 31 janvier 2018 à Marie BERMOND (marie.bermond@calanquesparcnational.fr).

Publié le 
15/01/2018
Date limite de candidature 
15/01/2018
A pourvoir à compter du 
01/03/2018