Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
Le 30/07/2020
Parc national des Pyrénées
Réserve naturelle nationale de Néouvielle © Sylvain Rollet / Parc national des Pyrénées
Réserve naturelle nationale de Néouvielle © Sylvain Rollet / Parc national des Pyrénées
Le Parc national des Pyrénées vient d’achever un chantier de deux ans pour restaurer le sentier des Laquettes qui chemine sur 2,7 km au cœur de de la Réserve naturelle nationale du Néouvielle dans les Hautes-Pyrénées. Retour sur ce chantier exemplaire.

Le Parc national des Pyrénées, gestionnaire de la Réserve naturelle nationale de Néouvielle pour l’Etat

Gestionnaire de la Réserve naturelle nationale, le Parc national des Pyrénées s’attache à l’entretien, l’aménagement et la signalétique des 26,4 km de sentiers qui la parcourent, permettant aux randonneurs une découverte du massif sans en détériorer les milieux et habitats.

Conscient des enjeux naturalistes et d’accueil, le Parc national a engagé, avec le concours du ministère de la Transition écologique et solidaire un important chantier de restauration du sentier des Laquettes en 2019 et 2020.

Le piétinement de plus de 18 000 randonneurs en saison estivale (étude réalisée en 2012 entre le 15 juin et le 15 septembre) et les eaux de ruissellement avaient fortement endommagé les 2,7 km du sentier des Laquettes, entrainant l’affaissement de ses bas-côtés, un manque de marquage et la dispersion de l’empierrement, avec des conséquences directes sur l’environnement longeant cet itinéraire.

Un chantier exemplaire pour une restauration au naturel

Dans le périmètre réglementé de la Réserve naturelle nationale, le Parc national des Pyrénées a veillé à éviter ou réduire le plus possible, pendant toute la durée du chantier et au-delà, les dégradations du milieu naturel et du paysage :

  • Les matériaux utilisés (cailloux, dalles, troncs d’arbres morts…) ont été prélevés sur place ou au pied du barrage du lac d’Orédon, en dehors de la Réserve naturelle nationale, pour pallier aux besoins supplémentaires.
  • Une vigilance accrue a été portée au nettoyage général en fin de chantier afin d’être en adéquation avec les exigences paysagères et biologiques attendues sur ce site protégé.

Lors des deux phases du chantier, plusieurs ouvrages ont été réalisés avec la technique de maçonnerie en pierres sèches qui consiste à empiler les pierres dans le sens de leur stratification géologique naturelle, sans apport d’un quelconque liant (ni ciment, ni mortier, ni chaux). On peut citer la réalisation de revers d’eau pour canaliser les eaux de ruissellement, d’emmarchement sur les passages pentus, de dallage pour lutter contre l’érosion des sols due au piétement sans oublier la suppression d’anciens itinéraires ou sentiers parallèles.

La sauvegarde d’un patrimoine culturel

Attaché à la préservation des patrimoines, le Parc national des Pyrénées a également mis en œuvre un chantier remarquable en termes de sauvegarde du patrimoine culturel en faisant appel aux techniques d’entretien manuel des sentiers de haute-montagne.

Il concourt ainsi à perpétuer ce savoir-faire artisanal de construction en pierres sèches qui se transmet de générations en générations de terrassiers et de maçons.

Pour aller plus loin

La Réserve naturelle nationale de Néouvielle, une biodiversité exceptionnelle

Créée en 1968 et gérée par le Parc national des Pyrénées, la Réserve naturelle nationale du Néouvielle est l’une des premières réserves naturelles de France.

S’étageant entre 1 800 et 3 091 mètres d’altitude, la Réserve naturelle nationale est une « montagne au cœur des Pyrénées ». Royaume du pin à crochets avec ses landes à rhododendron, ses pelouses alpines, tourbières et zones humides, la Réserve naturelle nationale est un florilège de paysages et d’habitats. Une biodiversité luxuriante s’y épanouit : la flore ne compte pas moins de 1 250 plantes, la faune 180 espèces et l’omniprésence des milieux aquatiques permet l’observation de 571 espèces d’algues et de 2/3 des espèces françaises de sphaignes.

Pour aller plus loin