Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
On 04/09/2020
Parc national des Ecrins
© Thierry Maillet - Parc national des Ecrins
© Thierry Maillet - Parc national des Ecrins
Mercredi 2 septembre 2020, Barbara POMPILI, ministre de la Transition écologique, s’est rendue dans le Parc national des Écrins et plus précisément dans le Champsaur, dans le département des Hautes-Alpes.

Ce déplacement a été l’occasion d’échanger avec le maire de Saint-Jean-Saint-Nicolas, les agents du Parc national des Écrins et ceux de l’Office français de la Biodiversité sur l’élaboration de l’Atlas de la biodiversité communale (ABC), réalisé conjointement avec la commune de Saint-Léger-les-Mélèzes.

La Ministre a pu découvrir la richesse du travail multi-partenarial qui a donné naissance à ces inventaires. Le Parc national des Ecrins, les maires et les associations naturalistes (Flavia et Grenha) ont présenté la méthodologie mise en œuvre pour la réalisation de cet Atlas.

Véritable cartographie des enjeux de biodiversité sur un territoire, la réalisation d’un Atlas de la biodiversité communale donne l'occasion aux communes de réaliser un diagnostic précis de leur territoire pour mieux préserver et valoriser leur patrimoine naturel.

Cette présentation a également été l’occasion de rappeler le lancement du nouvel appel à projet « Atlas de la biodiversité communale » doté d’une enveloppe de 2.5 millions d’euros, financés par l’Office français de la biodiversité (OFB).

> Consulter l'actualité du Parc national des Ecrins

L'atlas de biodiversité communale (ABC), c'est quoi ?

Un Atlas de la biodiversité communale (ABC), c’est un inventaire de la biodiversité (habitats, faune, flore) à l’échelle d’une commune ou d’une intercommunalité.
Il est réalisé selon une méthode et un protocole précis par une équipe plurielle qui peut être composée de professionnels de l’environnement (botanistes, écologues, ornithologues, mycologues, etc.), d’associations naturalistes, de citoyens amateurs, de scolaires…
Les ABC représentent une opportunité formidable pour inventorier et enrichir les connaissances déjà acquises sur la biodiversité d’un territoire.
Les résultats permettent de partager et de faire connaitre cette biodiversité aux habitants, aux élèves et aux élus afin de mieux la protéger et valoriser ses richesses.