Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
On 10/07/2020
ZMEL de la passe de l'ilet Bagaud  ©  DR PNPC

ZMEL de la passe de l'ilet Bagaud  ©  DR PNPC

En ces 1ers jours de la saison estivale 2020, retour sur les dernières actions portées par les deux parcs nationaux méditerranéens afin de proposer à leurs visiteurs une découverte responsable de leurs territoires exceptionnels et protégés.

Une Zone de Mouillage et d'Équipements Légers (ZMEL) au Parc national de Port-Cros

Le mouillage des ancres est une source importante de dégradation des fonds marins par la destruction de la posidonie, écosystème vital pour le littoral, où les espèces y trouvent habitat et réserve d'oxygène. Cette plante contribue également à la protection des plages en atténuant le phénomène d'érosion.

Pour répondre à cette problématique, le Parc national de Port-Cros met en place une ZMEL (Zone de Mouillages et d'Équipements Légers) en partenariat avec l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, la région Sud, le projet LIFE Marha coordonné par l’Office français de la biodiversité et le réseau Natura 2000. La ZMEL est un espace maritime réglementé dont les dispositifs d'amarrage permettent un ancrage écologique. Un aménagement qui offre de meilleures conditions d'accueil et de sécurité pour les vacanciers.

Au Parc national de Port-Cros la ZMEL s’étend sur 176 ha de la passe de l’ilet Bagaud en cœur de Parc national, zone protégée où le mouillage de l'ancre est désormais interdit toute l'année. Elle permet désormais d’y proposer 68 bouées d’amarrage à ancres écologiques du 15 avril au 15 octobre (libre et gratuite en journée et sur réservation à partir de 18h).

Parc national des Calanques : renouer avec le territoire « en mode quiétude »

Lieu de ressourcement aux portes de Marseille, le Parc national des Calanques invite ses visiteurs à respecter plusieurs éco-gestes simples pour préserver un environnement exceptionnel :

  • Laisser des zones de tranquillité à la biodiversité à terre en restant sur les sentiers autorisés comme en mer en étant particulièrement attentif à mon mouillage en utilisant l'application DONIA pour préserver l’herbier de posidonie et le coralligène.
  • Réduire le bruit à terre comme en mer pour profiter des sons de la nature et permettre à la biodiversité de se reposer sur ses deux oreilles ! En mer, il faut également réduire sa vitesse pour limiter le bruit généré par les moteurs de bateau ou opter pour une sortie en mer estampillée Esprit parc national – Calanques.
  • Se tenir à distance de la faune sauvage afin de ne pas stresser les animaux. En mer, en cas de rencontre avec un cétacé, il faut appliquer le code de bonne conduite du whale watching défini par le sanctuaire Pelagos. Et en cas de groupes d’oiseaux marins posés sur l’eau il faut modifier son cap.

Ces gestes simples permettent de découvrir pleinement le territoire du Parc national et vous permettront peut-être aussi de contribuer via l’application mobile « Mes Calanques » à l’inventaire naturaliste de l’après-confinement !

Pour aller plus loin :

Opération « Une mer sans plastique » : les Calanques et Port-Cros s'engagent avec Esprit parc national pour protéger la Méditerranée !

Cofinancée par l’Office français de la biodiversité (OFB) et la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’opération portée par les parcs nationaux des Calanques et de Port-Cros a pour objectif de sensibiliser les vacanciers à la pollution marine par les déchets.

Pour cela, les bénéficiaires de la marque Esprit parc national, relais « naturels » des parcs nationaux, endossent leur rôle d’ambassadeur auprès de leur clientèle pour les inciter à participer de manière simple à la réduction de la pollution plastique. A titre d’exemple ils proposent aux randonneurs, nageurs ou plongeurs des sacs de récupération des déchets marins de surface, produits à partir de filets de pêche recyclés.

Pour en savoir plus

www.mersansplastique.fr

Une mer sans plastique
Une mers sans plastique