Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
On 23/03/2020
Mécénat GMF
 © Aurélien Brusini
© Aurélien Brusini
Depuis plus de 10 ans, le mécénat qui unit GMF et les parcs nationaux vise à rendre accessible à tous la nature et les territoires de ces espaces naturels protégés exceptionnels.
Œuvrer à la connaissance de la biodiversité et à sa protection fait partie des champs d’action du mécénat. A ce titre GMF a soutenu une nouvelle phase du programme d’exploration des zones inexplorées du territoire guyanais en 2019.

Immersion en forêt au cœur du Haut Koursibo

Le programme pluriannuel « Le parc revisité : découverte de la biodiversité des zones inexplorées du Parc amazonien » prévoyait au titre de sa saison 2018-2019 de couvrir les zones inexplorées de la crique Doudou Pati, le Grand Abounami et/ou le sud des monts Hocco.

Du 13 au 22 novembre 2019, c’est finalement un autre secteur du Parc amazonien qui a fait l’objet de toutes les attentions suite à une opportunité de collaboration inédite – et fructueuse – avec la Réserve naturelle nationale de La Trinité gérée par l’Office national des forêts : le Haut Koursibo. C’est un choix original puisque les abords des espaces naturels protégés sont souvent négligés pour l’acquisition de connaissance alors que ce sont les espaces les plus accessibles et qu’ils abritent une riche biodiversité.

Le Haut Koursibo est une zone forestière située entre le cœur du Parc amazonien et la Réserve naturelle nationale. Elle présente une grande diversité végétale et animale dans une mosaïque d’habitats forestiers, composés de forêts marécageuses, de collines et de palmiers pinots.

Le menu de l’inventaire pluridisciplinaire était dense : étude des oiseaux, des amphibiens, des reptiles, des invertébrés aquatiques et terrestres, des poissons, ADN environnemental, etc.

Des résultats prometteurs attendus courant 2020

Le soutien financier de GMF a permis de prendre en charge une grande partie de la logistique de cette mission scientifique et a ainsi facilité grandement le travail des agents sur le terrain. Un reporter photographe scientifique a également été sollicité pour valoriser par l’image et la vidéo cet effort d’inventaire.

Un 1er film donne un aperçu de l’extraordinaire richesse du site exploré et revient sur la mission au Haut Koursibo.

Avant les rapports attendus de chaque spécialiste, les premiers retours de ces travaux sont très prometteurs : 200 plantes de sous-bois et arbres ont par exemple été inventoriées dont plusieurs espèces auparavant inconnues de ce secteur…

Après la Mamilihpan en 2018 et le Haut Koursibo en 2019, les explorations vont continuer en 2020

Pour rappel en 2018, le soutien de GMF avait permis de soutenir des expéditions sur le site quasi-inconnu de la Mamilihpan, où aucune information naturaliste n’existait. Les bénéfices scientifiques sont énormes sur la connaissance des habitats, la flore, les insectes, les vertébrés…Les découvertes faites au cours de ces missions, par l’ensemble des partenaires de l’opération, ont des suites importantes.

A titre d’exemple les archéologues ont découvert des paysages marqués par une occupation pré-colombienne avec une grande variété de tessons de céramique, des charbons de bois datables issus d’un foyer ou encore un réseau de chemins vraisemblablement aménagés menant à un plateau collinaire situé à environ 2 km du site, plateau qui reste inexploré à ce jour.

De nouveaux projets vont se mettre en place à partir de mi-2020 pour des zones qui présentent elles aussi de fortes lacunes en données naturalistes : Gros Saut sur la rivière du Grand Abounami et la crique Doudou Pati sur la commune de Papaïchton seront explorés.

Cette nouvelle mission d’envergure comprendra une équipe de spécialistes des serpents et des poissons, d’ornithologues, de botanistes et d’experts sur les habitats afin de réaliser le premier état des lieux des principaux groupes et habitats de la zone. Ce site intégrera en outre le réseau des sites de suivi de la grande faune terrestre de Guyane.

 

Pour aller plus loin :

Le Parc amazonien de Guyane et le mécénat GMF

Au-delà des missions d’explorations, l’équipe du Parc amazonien de Guyane poursuit d’autres projets autour de l’accès à la nature pour tous, soutenus par GMF.

A titre d’exemple on peut citer les actions de sensibilisation aux handicaps pour les habitants et socio-professionnels de la commune de Maripa Soula sous forme d’ateliers pédagogiques et ludiques animés les acteurs-médico sociaux du territoire.

« La nature en partage », le mécénat GMF dans les parcs nationaux de France

Porté par l’Office français de la biodiversité au bénéfice du réseau des parcs nationaux, le mécénat GMF est fondé sur des valeurs communes telles que le respect et la solidarité.

Quatre champs d’action définissent et donnent sens au mécénat :

offrir un accès facilité aux territoires des parcs nationaux pour tous, notamment les personnes en situation de handicap, et faciliter la découverte de la nature,
valoriser l’accessibilité sociale des territoires par un dispositif d’accueil privilégié des jeunes en service civique,
œuvrer à la restauration de la biodiversité et à sa protection par la réintroduction ou le suivi d’espèces,
contribuer à une politique de prévention des risques efficace sur le territoire des parcs nationaux.

Depuis 2008 ce sont près de 100 actions concrètes ont été réalisées sur les territoires des parcs nationaux grâce au soutien de GMF.

Pour en savoir plus sur le mécénat