Portail des parcs nationaux de France
-A +A
Share
On 16/12/2019
Partenariat
Enfant qui fait une lecture de paysage de son aire terrestre éducative
© Gaëlle Ballet
Le déploiement des aires marines et des aires terrestres éducatives mis en œuvre par l’Agence française pour la biodiversité (AFB) connaît un beau succès. Plusieurs communes situées dans les parcs nationaux de France prennent part à ces projets pédagogiques innovants
Un outil supplémentaire qui contribue à l’objectif de connaissance et de préservation de l’environnement de ces territoires d’exception.

 

Parc nationaux des Calanques et de Port-Cros : 13 aires marines éducatives pour sensibiliser à la protection du milieu marin

Le concept des aires marines éducatives (AME) a vu le jour en 2012 aux îles Marquises (Polynésie française) avant de s’étendre à partir de 2016 sur le reste du territoire français sous l’impulsion de l’AFB et des ministères de la Transition écologique et solidaire, de l’Éducation nationale et des Outre-mer.

Les AME permettent à des élèves (CM1, CM2 et 6ème) et à leurs enseignants de s’engager dans l'observation et la gestion participative d’une zone maritime littorale de petite taille en s’appuyant sur une charte. Cette démarche pédagogique et éco-citoyenne a pour but de mieux faire connaître et protéger le milieu littoral et marin.

Les AME ont pour objectif :

  • de former les plus jeunes à l’éco-citoyenneté et au développement durable,
  • de les reconnecter à la nature et à leur territoire,
  • de faire découvrir les métiers de la mer et permettre de rencontrer les acteurs : pêcheurs, collectivités locales, scientifiques, associations d’usagers, gestionnaires d’espaces naturels, etc.

Le réseau des AME poursuit son développement : pour l’année 2019-2020, près de 160 projets sont en cours en métropole et dans les Outre-mer dont 70 récemment lancés. On en compte 7 dans le Parc national de Port-Cros sur les communes de Hyères, Giens, La Garde, Le Pradet et La Croix-Valmer (Var) et 6 dans le Parc national des Calanques à Marseille, Cassis et La Ciotat (Bouches-du-Rhône).

 

Les aires terrestres éducatives : projet pilote au Parc national du Mercantour et déploiement national

Dans le sillage des AME, le programme national de création des aires terrestres éducatives (ATE), initié par l’AFB, confie également la gestion participative d’un site naturel à des élèves (CM1, CM2 et 6ème) et à leurs enseignants. Il s’agit cette fois d’une partie d’une zone humide, d’une forêt, d’une rivière ou même d’un parc urbain. En 2018-2019, 5 sites « pilote » – parmi lesquels la commune de Sospel (Alpes-Maritimes) dans le Parc national du Mercantour – ont été désignés.

Trois piliers de la charte des ATE structurent ces projets pédagogiques de connaissance et de préservation de l’environnement :

  • acquérir de connaissances sur le patrimoine naturel et culturel,
  • découvrir le territoire et ses acteurs,
  • transmettre des savoirs et gérer un patrimoine commun préservé.

Un premier appel à candidatures pour l’année 2019-2020 a permis d'identifier plus de de 50 projets d’aires labellisées en France dont plusieurs situés dans les territoires des parcs nationaux.

On citera notamment le Parc national de la Guadeloupe avec la commune de Morne-à-l’Eau, le Parc national des Calanques avec la commune Marseille (Bouches-du-Rhône), le Parc national des Cévennes avec les communes de Bédouès-Cocurès, Ventalon en Cévennes, Vebron (Lozère) et Val d’Aigoual et Génolhac (Gard) sans oublier le Parc national du Mercantour avec le site pilote de Sospel (Alpes-Maritimes) qui poursuit l’aventure.

 

Pour aller plus loin :

Rencontre sur les aires terrestres et marines éducatives en Provence-Alpes-Côte d’Azur

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur abrite pas moins de 35 projets d’AME et a accueilli en 2018-2019 l’un des 5 sites « pilote » pour les ATE.

Une belle dynamique qui a permis d’organiser, à Cannes le 13 novembre 2019, une rencontre entre les enseignants impliqués dans des aires marines ou terrestres éducatives, leurs partenaires et des chargées de mission de l’Agence régionale pour la biodiversité et de l’AFB.

Cette réunion a été l'occasion de partager les expériences, de créer des liens entre les écoles ou établissements scolaires de l'Académie labellisés ou nouvellement impliqués dans la démarche.

Béatrice Lecourt-Capdeville – Académie de Nice
Béatrice Lecourt-Capdeville – Académie de Nice